Fil d'infos de l'actu UNA Rhône-Alpes

Echanges publics

    Facebook UNA Isère

    Les services UNA

    La Députée Célia de Lavergne à l’AF de Dieulefit

    Accueil de Madame la Députée, le vendredi 21 juin 2019

    Discours de Madame Geneviève ROBLES, Directrice de l’Association Familiale Multiservices de Dieulefit

    Nous vous remercions, avec Madame la Maire de Dieulefit, d’être présentes à l’Association Familiale de Dieulefit.

    C’est un honneur de vous accueillir et de tenter de vous montrer à quel point le maintien à domicile pour les personnes âgées et/ou handicapées est fondamental, structurant et nécessaire pour conserver au mieux les repères dont tous ont besoin.

    C’est aussi le moment de vous expliquer le fonctionnement de notre association non lucrative, nos savoir-faire, et tout ce qu’il faut déployer comme organisation et formation tant pour les attitudes bienveillantes et professionnelles vis-à-vis de nos bénéficiaires, que pour comprendre et répondre à leurs besoins ; le tout en se préoccupant de la qualité de vie au travail des salariés.

    Deux aides à domicile vous accompagneront chez deux personnes pour voir bien sûr comment la vie au domicile se déroule avec des professionnels, mais aussi la place des aidants familiaux au côté des intervenants. Aidants dont le rôle est primordial et dont l’épuisement est palpable.

    L’entendre c’est bien, le vivre c’est mieux.

    L’Association Familiale de Dieulefit, entreprise de l’Economie Sociale et solidaire est parfois pour certains bénéficiaires l’unique lien social. Ce sont 64 salariés entre 19 ans et 64 ans qui y travaillent, dont 6 hommes et 58 femmes (2018). Nous sommes le 6éme employeur de Dieulefit.

    Nous assurons la continuité de la prise en charge 7j sur 7, avec le personnel d’intervention et les astreintes administratives.

    Ce sont 320 personnes en moyenne sur une année que l’AFD aide avec le SAAD (services d’aide d’accompagnement, de soin) et le service de livraison de repas à domicile.

    Nous avons mis en place avec l’aide de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie, de l’Activité Adaptée Physique qui continue de se dérouler sur toute cette année.

    Notre projet associatif vise à toujours améliorer la qualité de cette offre sur notre territoire rural de 21 communes où nous effectuons par an en moyenne 235 750 kms.

    Il faudra aller plus loin avec la mise en place d’ergothérapeutes pour optimiser l’adaptation des personnes à leur environnement, mais également des psychologues, mieux gérer les situations complexes, polymorphes, avec parfois de l’agressivité, .

    Madame La députée, je tenais aussi à vous dire que c’est un métier principalement de femmes, qui sont de plus en plus souvent à la tête de  familles monoparentales, avec une charge familiale importante. Et ce sont ces femmes jeunes, évidemment dévouées pour exercer leur métier et mener leur vie familiale, qui sont l’indispensable maillon dans nos organisations et dans notre société, qui se trouvent les plus précaires, les plus démunies. Il nous est arrivé d’embaucher en plein hiver une femme vivant dans une caravane ! Nous avons évidemment fait appel à tout notre réseau pour pallier ce problème….

    Elles ont besoin d’avoir des temps de travail compatibles, prenant en compte leurs difficultés familiales.

    Madame la députée, le Premier Ministre Mr Edouard Philippe a affirmé la semaine dernière « le maintien au domicile comme principe de la future loi sur le grand Age ». Nous partageons cette analyse.

    Cette annonce arrive après la remise du rapport LIBAULT pour la future grande loi “grand âge et autonomie” ou peut-être s’appellera t- elle autrement.

    Notre fédération UNA qui œuvre pour le maintien à domicile, a rappelé l’urgence de revaloriser les métiers de l’aide et du soin à domicile, pour que les professionnels ne se retrouvent plus au niveau du seuil de pauvreté.

    Revaloriser c’est améliorer la qualité de vie au travail.

    Comme dans d’autres secteurs, nous rencontrons une grande difficulté pour le recrutement qui se répercute toujours sur les équipes en place qui défendent malgré tout la qualité de l’accompagnement.

    L’AFD est certifiée AFNOR services à la personne depuis 2013.

    Aujourd’hui, le métier est moins attractif avec des conditions de travail difficiles par l’indispensable et permanente adaptation aux contextes des interventions déterminées par la complexe réalité des plans d’aide et de soins de la personne aidée.

    La demande à l’embauche d’un permis de conduire et d’une voiture, les grilles salariales qui restent 13 ans au SMIC pour la première catégorie puisque la convention BAD se situe très largement en dessous du SMIC., constitue un frein à l’embauche.

    Madame la Députée, je sais combien la réforme des retraites vous tient à cœur. Sachez que dans notre secteur d’activité pour les intervenantes et intervenants il est quasi impossible d’aller au-delà des 60 ans car se multiplient les gestes et les postures entrainant les maladies professionnelles et accidents du travail et au bout du compte les licenciements pour inaptitude non professionnelle…pour ensuite s’inscrire à pôle emploi…et attendre l’âge de la retraite. Le poids des années en plus est supporté par d’autres que les caisses de retraites : les employeurs et pôle emploi.

    C’est un métier difficile non reconnu comme tel. Avec de la violence verbale de plus en plus souvent…nous faisons ce qu’il faut pour y remédier et ne pas mettre les personnels d’intervention en danger…mais cela reste une grande inquiétude

    La qualité de vie au travail, c’est notre préoccupation permanente dans toutes nos actions.

    Toujours dans la recherche de cohérence et d’efficience, L’AFD :

    -          Est une des associations autorisées expérimentalement à faire fonctionner un SPASAD ; nous pensons que ce système fait ces preuves pour les associations et leurs intervenants, mais aussi pour les patients. Il faudra le pérenniser au moins dans sa forme aide et soin sur la même entité juridique.

    -          Nous avons une autre particularité c’est que nous avons un SSIAD de Nuit intégré dans le SPASAD… il y en a peu en France…peut être 5… Cela permet une prise en charge jusqu’à 23 heures, le rapport LIBAULT dans sa proposition 39 souhaite faire évoluer le cahier des charges des SSIAD en incluant des passages de nuit au domicile des personnes et en sécurisant la permanence de service les dimanches et jours fériés.

    -          Dans notre secteur d’activité la mutualisation des organisations se fait naturellement pour améliorer la qualité au quotidien, et pour faire des économies d’échelle si besoin. Par exemple sur les formations en commun avec d’autres associations

    -          Nous avons mis en place la télégestion par boitier qui permet aux salariés de l’aide et du soin d’avoir toutes les informations nécessaires pour la PEC du patient/bénéficiaire et de pouvoir transmettre dans le cadre du soin en instantané aux infirmières. La domotique sera aussi l’avenir dans ce secteur d’activité.

    -          Par ses formations régulières et ses « fiches mission » chaque intervenant à domicile est un acteur de prévention de la perte d’autonomie, de la prévention des chutes, de la dépression, de l’hospitalisation…

    Nous n’hésitons pas non plus à nous diversifier vers du périscolaire, de l’accompagnement de jeunes enfants…

    Cette nouvelle loi devra permettre de garantir pour tous une qualité d’intervention, des tarifs non rédhibitoires pour les personnes aidées, un respect de leur environnement.

    Le tarif, le financement sans quoi rien n’est possible serait à revoir. Aujourd’hui des groupes de travail au sein de UNA travaillent pour faire des propositions cohérentes avec ce que nous vivons au quotidien. Il en ressort que le plus important c’est le RAC (reste à charge) pour les bénéficiaires. C’est une charge très lourde. Quand l’APA augmente ce qui est normal, aujourd’hui le RAC des bénéficiaires augmente, ce qui leur fait diminuer les heures de leur plan d’aide initial…donc plus ils sont dépendants, plus le tarif horaire du département est haut, moins ils peuvent se faire aider.

    Ensuite, sensible aux enjeux environnementaux, l’AFD contribue modestement au tri des déchets et utilise une voiture électrique dans sa flotte de véhicules, Nous espérons pouvoir nous améliorer dans le cadre du service de livraison de repas à domicile.

    Nous réfléchissions aussi au vélo électrique (sur la base du volontariat) La mobilité est un sujet important pour vous et nous sommes prêts à collaborer…

    Notre souhait, Madame la Députée, c’est de vous montrer l’importance du domicile pour les personnes que nous aidons et pour leurs familles, mais aussi pour le travail que cela procure dans un territoire aujourd’hui largement déserté par les industries, ce qui n’a pas toujours été le cas…

    Faire connaitre tous nos métiers est important pour nous.

    Nous espérons ainsi contribuer à notre échelle au débat qui aura lieu lors de la discussion sur cette future grande loi…

    Nous répondrons à vos questions au fur et à mesure durant votre temps avec nous.

    Mais aussi par la suite , nous restons à votre disposition.

    A votre retour du domicile, si vous le souhaitez, nous pourrons débattre, compléter et entendre quelques salariés parler de leur motivation à faire ce métier.

    Autres articles sur le même thème:

    1. Recrute Directeur H/F – Dieulefit Recrute Directeur h/f CDI temps plein – Lieu de travail :...

    Laissez votre commentaire

     

     

     

    Vous pouvez utiliser ces mots clés

    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>